Le sport peut-il améliorer notre vie sexuelle ? Cette question mérite d’être posée car l’activité physique a déjà largement démontré des bénéfices dans de nombreux aspects de la santé. Lutte contre le cancer, les maladies cardiovasculaires, la dépression… Des chercheurs américains ont mené une expérience sur des sportives. Ils ont observé une amélioration de la fonction sexuelle chez les femmes qui pratiquent du cyclisme. Un sport qui provoque tout de même des désagréments gynécologiques.

Une séance de musculation a des effets bénéfiques parce qu’elle va augmenter (chez les femmes comme chez les hommes) la production d’hormones de croissance et de testostérone. Ces deux hormones ont pour effet (chez les deux sexes) d’augmenter le désir sexuel et d’améliorer les fonctions sexuelles. Voilà donc encore une bonne raison (s’il vous en manquait toujours) d’inclure des séances de musculation dans tout programme sportif.

Pratiquer du vélo boosterait-il la vie sexuelle des femmes ? Des chercheurs de l’Université de Californie, située à San Francisco aux Etats-Unis, ont tenté de répondre à la question. Leur étude, publiée le 13 mars dans le magazine spécialisé Journal of Sexual Medicine, s’est intéressée à 3.118 sportives de moins de 40 ans. Parmi ces femmes, 34% étaient des non-cyclistes, 53% étaient des cyclistes de faible intensité et 13% étaient des cyclistes de haute intensité.

Selon une étude menée par l’Université de l’Arkansans aux États-Unis et publiée sur le site Running World : courir deux à trois fois par semaine augmenterait le désir sexuel. 80% des hommes et 60% des femmes interrogés affirment avoir une libido. La course à pied stimule la production d’endorphine, courir quelques kilomètres assez régulièrement permet la libération d’hormones comme l’endorphine qui est nécessaire au désir sexuel. Cette hormone du plaisir favorise la détente et réduit le stress : ennemi numéro 1 de la libido.

Charger plus d'articles
Charger plus par Camille Durand
Chargez plus dans SANTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifiez également

Diabète de l’enfant

Le diabète sucré implique une absence de sécrétion d’insuline (type 1) ou une résist…