Cigarette électronique : elle permet de réduire sa consommation de tabac mais pas d’arrêter, selon le rapport hebdomadaire des pouvoirs publics. Mais vapoter n’aide pas à arrêter entièrement sa consommation de tabac.

Quelle est l’utilité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer ? Pour le savoir, une équipe Française a conduit une étude en ligne pour évaluer si son utilisation régulière par des fumeurs favorise le sevrage tabagique.

L’étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France publiée ce mardi 7 novembre confirme qu’elle permet de réduire la consommation de tabac, sans pour autant réussir à arrêter de fumer.

Diminution de la consommation de tabac et niveau de dépendance

L’enquête, menée en France, s’est concentrée sur un panel de 2.000 individus âgés de 15 à 85 ans. Majoritairement consommateurs exclusifs de tabac, ils ont été interrogés à deux reprises avec un intervalle de 6 mois. Ils n’étaient que 250 à alterner cigarette standard et électronique. L’étude révèle que, ces derniers cas ont été plus nombreux à réduire leur consommation de tabac : ils sont 26% dans ce cas contre 11% des fumeurs exclusifs.

Pas plus d’arrêt du tabac chez les vapo-fumeurs

Parmi les vapo-fumeurs (consommateurs de tabac et de cigarette électronique) et les fumeurs exclusifs de tabac, au moment du recrutement, 25,9% et 11,2 % avaient respectivement réduit d’au moins 50 % en 6 mois le nombre de cigarettes fumées par jour. Par ailleurs, les fumeurs fortement dépendants avaient moins souvent diminué leur consommation (4,7 %) que les autres fumeurs (17,2 %).

Trois indicateurs mesurés à six mois

Les trois indicateurs mesurés à six mois dans cette étude étaient :

La réduction d’au moins 50 % du nombre de cigarettes fumées par jour,
Les tentatives d’arrêt d’au moins 7 jours,
L’arrêt du tabac d’au moins 7 jours au moment du suivi à six mois.

Les conclusions semblent optimiste : les vapo-fumeurs diminuent de façon plus importante que les fumeurs exclusifs leur consommation de tabac, montrent plus de volonté dans leur souhait d’arrêter définitivement, mais, souligne l’étude, l’arrêt définitif du tabac, de 12,5 % chez les vapo-fumeurs et 9,5 % chez les fumeurs exclusifs ne constitue pas un écart significatif.

L’étude conclut en soulignant que la vape est un immense espoir de santé publique pour la diminution de la consommation de tabac, mais l’efficacité de l’e-cig pour l’arrêt total du tabac « reste en débat ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Camille Durand
Chargez plus dans SANTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifiez également

Quiche au jambon à la boisson à base de malt

INGRÉDIENTS 125 g de jambon Une pâte feuilletée 2 oignons 2 œufs 2 jaunes d’œufs 20 cl de …